ASSOC

 L’association de soutien aux orphelins du Congo en sigle ASSOC est  référencée sous le numéro préfectoral de la ville de Pointe Noire n° 0060/MID/DPN/SG/DDSP du 09 Aout 2010.

Cette page  a pour but de présenter l’association tant dans son origine, son but et ses objectifs.

 

Origine

La naissance d’ASSOC est une Vision de Dieu dans le cœur du fondateur  (OBONDOKO ELLANGUI Caryl Sisto). Sorti indemne d’une Leucémie (Cancer de Sang) et intimement persuadé d’avoir été guéri par la grâce divine ; l’initiateur de ce projet a voulu  d’abord remercier Dieu et  témoigner par la même occasion son amour envers une couche défavorisée de la société : «  les orphelins ».

De nationalité congolaise, Caryl Sisto Obondoko Ellangui est né le 21 avril 1981 à Milan en Italie. Il est diplômé de l’école Impact école biblique internationale (IEBI), campus Pointe-Noire, promotion 2012 de l’église Impact centre chrétien (ICC). Il est le président fondateur de l’association de soutien aux orphelins du Congo (ASSOC) qui vient en aide aux orphelins et aux enfants abandonnés dans les principales villes du Congo. Il est membre actuellement de l’église assemblée de Dieu de l’église de l’aéroport (EADC) de Pointe-Noire depuis deux ans sous la direction du missionnaire Gary Dickinson. Il est marié à Olva et est père d’un petit garçon. Il est l'auteur du livre "Une maladie incurable CE N'EST PAS la fin du monde" paru aux éditions OASIS  dans lequel  il relate son expérience douloureuse face à la leucémie.

Vous aimeriez lire un extrait du livre , merci de cliquer sur le lien suivant: 

http://www.editionsoasis.com/Une-maladie-incurable-Obondoko-cbpaaagDc.asp

 

But

Rassembler des personnes qui veulent démontrer leur foi en Dieu en aidant financièrement, matériellement et spirituellement les orphelinats et les centres d’accueil des enfants en difficultés du Congo en général  et de Pointe Noire en particulier car la bible déclare que la foi sans les œuvres est morte (Jacques 2 :26)

 


Objectifs

La problématique de l’enfant présente ce que nous pouvons qualifier d’amont et  d’aval.
Il y a des enfants qui sont dans la rue déformés par le fait de cette indépendance et qui veulent y rester (amont). Ces enfants ne sont réinsérables  directement, il faut toute une rééducation pour pouvoir ensuite  vivre en communauté avec d’autres enfants au quotidien (aval).

Une approche mal entreprise  auprès de ces enfants en amont se traduit inexorablement par un échec après insertion en communauté avec d’autres enfants.

Pour permettre aux centres d’accueil d’enfants de mener  à bien leur mission si noble,  une assistance matérielle et financière est indispensable car pour la plupart des promoteurs sont des personnes privés en fonction de leur spécialité par rapport à l’amont ou l’aval.

Nous allons dans un premier temps recensé les centres crédibles (reconnu  par l’état)  qui méritent un soutien efficace, ensuite y faire face par des projets du type construction de bâtiments, Amélioration des conditions de vie des et aide à la scolarité des enfants et surtout dans la mesure du possible témoigner l’amour de Jésus à ces  enfants.

Ensuite dans quelques années  avec l’aide de nos partenaires, nous souhaitons construire des orphelinats et centre d’accueil d’enfants  dans les petites localités du pays dans le but de leur  donner la même chance que ceux habitants en ville.

 

---------------------------------------

A lire