Vision

I- Introduction

Le but de ce mémo est de poser des bases sur la vision de notre association. Deux personnes qui ne s’accordent pas ne peuvent pas marcher ensemble (Amos 3:3). Le nombre d’adhésion est en forte augmentation.  C’est la raison pour laquelle il est donc important de rappeler les grandes lignes de notre action afin de permettre aux membres de mieux comprendre les principes qui nous régissent ainsi que les responsabilités qui en découlent.

II- Qu’est-ce que l’ASSOC ?

L’association de soutien aux orphelins en sigle ASSOC est un regroupement de jeunes chrétiens qui veulent démontrer leur foi en œuvrant par des actes comme le déclare l’épitre de Jacques au chapitre 2 et verset 26 : “ la foi sans les œuvres est morte“. Cette démonstration de la foi passe par l’assistance tant matérielle, financière que spirituelle des orphelinats et centre d’accueils d’enfants en difficultés.

III- Origine de la création de l’ASSOC

La naissance d’ASSOC est une Vision de Dieu dans le cœur du fondateur  (OBONDOKO ELLANGUI Caryl Sisto). Sorti indemne d’une Leucémie (Cancer de Sang) et intimement persuadé d’avoir été guéri par la grâce divine ; l’initiateur de ce projet a voulu  d’abord remercier Dieu et  témoigner par la même occasion son amour envers une couche défavorisée de la société : «  les orphelins ».

Car comme nous l’avons rappelé précédemment dans la définition de l’association, la foi sans les œuvres est morte.

 De plus, Dieu dit dans sa parole, «que votre lumière luise ainsi devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre père dans les cieux (Matthieu 5:16 )». Nous croyons pour la plupart d’entre nous en Dieu et allons régulièrement à l’église. Le problème est que chacun se réfugie dans sa communauté.

L’on se dit d’obédience catholique, protestante, évangélique sans savoir que le plus important est que Dieu n’a pas créé de religions mais bien un seul Royaume.

Dans la Genèse, livre des commencements, Dieu demande à l’homme de dominer tout ce que lui-même a créé (Genèse 1 :26).

Dominer, provient de l’expression grecque Basiléa (d’où dérive l’expression basilique) et de l’hébreux mamlakah. Ces expressions veulent aussi dire, gouvernement, règne, royaume, souveraineté…

Le mot religion n’apparaît que quatre fois  dans la bible, ce livre  d’inspiration divine qui comporte pourtant des milliers de pages. La bible est donc l’histoire d’un royaume et non celle d’une religion. Nous sommes donc des citoyens du royaume des cieux, si nous sommes devenus chrétiens.

Peu importe notre appartenance communautaire. L’origine de la création de cette association réside dans la démonstration de ce qu’a annoncé le Christ : faire de notre vie des témoignages vivants de personnes manifestant l’amour de Dieu envers les orphelins.

IV- Quels sont les objectifs de notre association ?

Les deux objectifs fondamentaux de notre association se résument notamment à :

1) Démontrer notre foi en Dieu en œuvrant par des actes en faveur des enfants des centres

2) Motiver d’autres personnes à servir Dieu en montrant une autre facette de l’évangile : celle de servir Dieu en soutenant une couche fragile et défavorisée de la société : « les orphelins »

V- Définition de l’expression orphelin dans la dénomination ASSOC

Nous entendons par “Orphelin “ tout enfant mineur ou majeur ayant perdu ses parents biologiques ou nourriciers. Il peut s’agir d’une perte totale  (absence des deux parents) ou partielle (absence ou perte d’un des parents). Plus pratiquement, nous considérons comme orphelin tout enfant délaissé, livré à lui-même, tout enfant pour lequel les tuteurs, parents supposés ont cessé d’assumer les responsabilités, droits et devoirs qui leur incombent. Est orphelin aussi tout enfant dépourvu de tutelle, de  protection, d’affection, de soins, de repères pour s’émanciper dans la vie.

VI- Type de membres existant chez ASSOC

a)   Membres actifs

Les membres actifs partagent la vision de l’association et sont animés du zèle de servir Dieu en aidant les orphelins. Ils participent également à toutes les activités de l’association et sont tenus de respecter les règles au sein du groupe.

b)   Membres donateurs

Les membres donateurs quant à eux ne font pas partie intégrante de l’association. Leur présence aux réunions, événements et activités n’est pas obligatoire certes mais ils se doivent tout de même de cotiser selon leur convenance et en fonction des activités.

VII- Type de cotisation chez ASSOC

 Nous distinguons deux types de cotisation au sein de l’association

  •  Les cotisations liées aux frais de fonctionnement de la structure (location du siège, secrétaires…)
  •  Les cotisations liées aux différents évènements.

NB : Conformément à l’article 8 des statuts, chaque membre choisit à l’adhésion le montant de cotisation souhaitée en fonction de ses moyens et de la conviction que Dieu mettra dans son cœur. Les donateurs ne sont pas soumis à cette  règle. Ils peuvent toutefois cotiser à leur convenance.

VIII- Pourquoi donner ? Pourquoi cotiser ?

Nombreux se posent la question de l’importance du don à son prochain quand on  est soi même confronté à des difficultés. Notre Dieu est un Dieu d’ordre et d’amour. Il ne s’agit pas de donner aveuglement tout son argent aux démunis en croyant gagner des faveurs, ou être juste devant Dieu mais de manifester cette vertu de donner en étant conscient de la portée spirituelle de nos actes.

Car il s'agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d'égalité: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoit pareillement aux vôtres, en sorte qu'il y ait égalité, (2 corinthiens 8 :13-15)

Donner est la nature de Dieu. Il nous a donné ce qu’il avait de meilleur (son fils) afin que nous soyons sauvés, échappant ainsi à la perdition éternelle.

Nous avons répertorié 10 raisons selon lesquelles il est important de  prendre soin des orphelins étant enfant de Dieu. L’objectif étant de mettre un accent particulier sur quelques passages où la bible mentionne la situation des orphelins.

 

  1. Dieu se définit comme le père des orphelins et il donne une famille à ceux qui sont abandonnés. (Psaume 68 :6)
  2. Dieu nous a donné la responsabilité d’assimiler la création, la terre. Il nous a donné ainsi le mandat légal de nous occuper de ses affaires sur la terre. (Genese1 :26/ Psaume115 :16)
  3. Assister les orphelins est une ordonnance divine au même titre que la sanctification (jacques1 :27)
  4. Donner de son argent pour aider un pauvre (une personne dans le besoin) n’est jamais perdu mais stocké en épargne au près de Dieu pour le mauvais jour (Proverbe19 :17)
  5. Affliger un orphelin entraine la malédiction de Dieu (Exode22 :22-25)
  6. Secourir les orphelins entraine la bénédiction de Dieu dans nos activités (Deutéronome 24 :19)
  7. Ne pas défendre la cause et la protection de l’orphelin peut entrainer le jugement de Dieu (Esaie1 :17-20)
  8. Dieu jure par lui-même qu’il détruira celui qui maltraitera l’orphelin (Jérémie 22 :3-5)
  9. Dieu recommande de ne pas opprimer l’orphelin (Zacharie 7 :10)
  10. Le Christ nous a montré le meilleur exemple en envoyant un consolateur le saint esprit les disciples devenus aux orphelins après son départ (Jean14 :18).

IX- Quels sont les principes utilisés au sein d’ASSOC ?

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, la réussite ne vient pas par hasard mais par la mise en application de certains principes. En mettant en pratique un certain nombre de règles révélées par Dieu dans la bible, nous pouvons être surs que l’échec ne sera jamais notre partage.

1) Le principe des fourmis

« Va vers la fourmi, paresseux; Considère ses voies, et deviens sage » (Proverbes 6 :6)

Très petit animal mais pourtant, oh combien intelligent ! Une fourmi seule, ne peut pas supporter grand-chose mais une colonie de fourmis est capable de soulever un objet d’environ 1000 fois leur taille.

Un adage populaire dit qu’un seul doigt ne peut pas laver tout un visage. Ce qui est évidemment vrai. Nous avons mis un accent particulier sur la cohésion de groupe car nous savons qu’ensemble, nous ferons des exploits dans le nom de Jésus. Cette association n’est pas la gloire d’un homme, mais celle de Dieu.

2) Tout ce que ta main trouve avec ta force, fais-le ! (Ecclésiaste 9 :10)

« Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le; car il n'y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas »  (Ecclésiaste 9 :10)

Nous n’avons pas tous les mêmes prédispositions à fonctionner dans la vie. Cependant l’éternel a tout crée pour un but (Proverbes 16 :4). J’ai été crée pour manifester la volonté de Dieu dans le couloir qu’il a prévu pour moi.

Si vous avez intégré ASSOC c’est que vous avez forcement ce désir de compassion. Vous ne l’avez pas inventé, Dieu l’avait planté au-dedans de vous depuis votre naissance. Ne vous sous-estimez pas, vous êtes importants aux yeux de Dieu. David a dit je te rends grâce parce que je suis une créature si merveilleuse ».

En vous associant à d’autres personnes,  animées de la passion de servir Dieu par  des actes de bienfaisance  vers cette couche vulnérable de la  société, vous contribuez à glorifier le nom de Dieu.

Tout ce que vous avez à faire est de servir les autres avec ce que vous avez comme talents. Je vous assure que vous en avez forcement.

3) La loi de la semence ou de la compensation

L’image la plus forte est celle d’un agriculteur qui plante des graines de maïs dans une terre fertile et s’attend inéluctablement à une récolte. Dans la vie, on moissonne ce que l’on sème. De plus la nature de la semence détermine la nature de la récolte

« Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment » (2corinthiens 9 :6)

Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. (Galates 6 :7)

Ne gaspillons pas notre énergie, notre argent inutilement mais servons Dieu, ce qui réjouira le cœur de Dieu. Semons de l’amour dans le cœur des enfants et nous récolterons en temps convenable, des vies transformées et impactées.

4) L’expérience de la tour de Babel

 Ils dirent encore: Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. L'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l'Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. (Genèse 11 :4-6)

Chaque espèce se reproduit selon son espèce. Un chien engendre des chiens, une souris engendre des souris et Dieu engendre des Hommes puissants capable de gouverner la terre. Il a dit faisons l’homme à notre image (genese1 :26). Chaque homme a en lui le potentiel de créer.

Par conséquent des hommes qui se mettent ensemble pour un objectif commun sont redoutables et capables de grandes choses. Pour revenir à l’exemple de la tour de Babel, les hommes ont voulu un jour construire une tour qui irait jusqu’au ciel et se sont mis en état de marche. Dieu, le créateur, a fait en sorte que ceux-ci s’expriment en langue diverses pour confondre les peuples car il s’est dit : «  maintenant qu’ils ont résolu de construire la tour, rien ne les en empêcheront pour y arriver ».

 La morale qui découle de ce verset est d’abord que notre créateur, omnipotent sait qu’il a mis en nous un pouvoir redoutable, il connait le potentiel de chacun de nous. Il convient également de retenir que rien ne peut nous arrêter quand nous nous regroupons et luttons pour une même cause.

Nous pouvons donc par déduction changer considérablement la vie de ces enfants vulnérables si nous regardons dans la même direction.

X- Les actions sociales ne nous rendent pas justes devant Dieu

Il ne suffit pas de faire des bonnes œuvres pour plaire au Seigneur. C’est une idée reçue très répandue dans la sphère des chrétiens pratiquants et croyants. Initier des actions sociales en dehors des recommandations formulées par Dieu n’est pas commode et ne constitue pas une offrande digne aux yeux du Seigneur. A ce titre d’ailleurs, donner son argent aux pauvres et négliger sa famille nécessiteuse la plus immédiate se conçoit comme une abomination devant Dieu (1 Timothée 5 :9).

Que ceux qui ont coutume de croire que faire du bien à son prochain demeure la porte d’entrée au paradis ou la clé d’or pour une place toute faite au ciel se détrompent. Nos seules œuvres ne nous rendent pas justes devant Dieu, il est avant tout primordial et indispensable d’avoir une vie de piété.

Dieu a une préférence pour l’obéissance plus que pour les sacrifices. Cela veut il dire pour autant qu’entreprendre des actions sociales est inutile ? Pas du tout ! Bien au contraire.

Nous sommes sauvés au moyen de la grâce, du sang de Jésus. Le Saint-Esprit vient habiter en nous, nous acceptons Jésus comme Seigneur et Sauveur et notre esprit est renouvelé. Nous devenons donc citoyens du royaume de cieux. Un citoyen dans n’importe quel pays a droits et des devoirs. Nos bonnes œuvres constituent la deuxième partie.

 A titre d’exemple, dans le monde physique, chaque fois qu’un ressortissant d’un pays accomplit une prouesse sportive, il devient un sujet de joie pour ces concitoyens. On citera pour illustration le cas  Anaclet WAMBA qui était à l’époque, le champion du monde de boxe catégorie lourd léger, fierté nationale.

De même dans le monde spirituel, les anges dans le ciel sont en fête quand nous manifestons la nature de Dieu sur la terre. Nous sommes des ambassadeurs de Dieu sur la terre (2corinthiens 5 :20)

XI- Quels sont les objectifs à court et long terme ?

1. Objectifs à court terme

  • Témoigner le plus possible, l’amour que Dieu a mis dans notre cœur vers les centres d’enfants dans le département de Pointe –Noire, en les visitant régulièrement par divers dons (alimentaires, matériel), en organisant des festivités pour aider à leur émancipation, à l’image de tous les enfants du monde.
  • Recenser la liste de tous les centres d’accueils d’enfants et orphelinats crédibles afin de les faire connaître au grand public.
  • Expliquer au grand public que Dieu attend beaucoup plus de nous dans les actes que des simples sermons dans les églises. C’est valable dans le cas des orphelins mais aussi dans d’autres couches de la société (veuves, personnes âgées…). L’église est un lieu de transformation où Dieu équipe ses serviteurs pour resplendir à l’extérieur. Nous sommes la lumière du monde et non la lumière de l’église ou d’un groupe de personnes.

2.    Objectifs à long terme

  • Etendre les activités de l’ASSOC dans toutes les régions du Congo. Notre action ne se limitera pas seulement à Pointe-Noire.
  • Etre capable de financer les études des enfants des centres que nous suivons au quotidien.
  • Participer à la construction ou réhabilitation des centres d’accueil d’enfants ou d’orphelinats au Congo.

XII- Pourquoi en travaillant activement pour ASSOC, vous faites la volonté de Dieu ?

Comme nous l’avons dit précédemment, faire la volonté de Dieu ce n’est pas simplement partir à l’église ou avoir une activité religieuse. C’est beaucoup plus grand que cela. Nous avons déjà dit que nous sommes des ambassadeurs du royaume des cieux. Le but ultime est de démontrer la parole de Dieu dans les actes. Chacun de nous est donc appelé à travailler activement avec les dons que Dieu lui a donné. L’apôtre Paul a dit un jour :

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Ephésiens 4 :10-13).

L’expression importante ici est « pour le perfectionnement des saints…du corps de Christ » .

XIII - Quelques fausses idées reçues sur le mot saint

Ce n’est pas quelqu’un qui a accompli de bonnes actions sur la terre avant sa mort et qui de facto se retrouve au ciel. Car nous l’avons dit plus haut, ce ne sont pas nos actions qui nous rendent justes devant Dieu, mais sa grâce.

Ce n’est pas non plus une personne parfaite qui ne fait pas de faute ou qui est née avec une bonne vie. Car la bible dit « non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pêche jamais ». (Ecclésiaste 7 :20)

Un saint c’est plutôt une personne sanctifiée par le sang de Jésus, une personne née de nouveau. Si vous êtes donc chrétien né de nouveau, vous êtes un saint au sens biblique du terme.

L’expression ministère fait allusion au but ultime de Dieu ; faire avancer le royaume de Dieu en faisant de toutes les nations des disciples de Christ.

Dieu a donné divers dons à son église, en instituant un ensemble de personnes (pasteurs, évangélistes…) pour encadrer les saints (vous) et les amener à grandir dans leur connaissance avec Dieu afin d’aller influencer le monde.

Nous nous considérons au sein d’ASSOC, comme des personnes que Dieu utilise pour rappeler au monde la place et le traitement qu’il donne à l’orphelin et l’enfant opprimé. C’est-à-dire que, chaque fois que vous contribuez de quelques façons  que ce soit pour le fonctionnement de l’association, vous donnez l’exemple à suivre et motivez peut être d’autres personnes à faire autant.

 Cette contribution peut se manifester de diverses façons, soit :

  •  Dans les démarches administratives pour la préparation des événements
  •  Dans le réconfort à des enfants perdus dans la rue
  •  Dans La régularité de vos cotisations, la visite régulière des centres d’enfants
  •  Dans la Proclamation de la parole de Dieu dans son domaine à d’autres personnes
  •  Dans une explication à un orphelin que Dieu ne l’a pas abandonné
  •  Dans le fait de Parler et de faire connaître l’association à d’autres personnes…

XIV- Conclusion

Je vous remercie pour l’attention que vous avez bien voulu prendre en lisant ce document conçu dans le but de détailler, expliquer et  éclaircir   la vison de l’ASSOC. Vous savez désormais que vous n’êtes pas là par hasard. Vous savez que soutenir cette couche défavorisée de la population, à savoir les orphelins n’est pas un simple caprice, mais réellement la volonté de Dieu. Je prie le Seigneur qu’il illumine les yeux de votre cœur pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints et quelle envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.

La bible dit que la création, attend avec un ardent désir la manifestation des enfants de Dieu (Romains 8 :19). Il y a des enfants abandonnés, des orphelins qui crient et qui attendent la manifestation des papas et des mamans qui vont se lever pour démontrer l’amour de Dieu en les sortants de la souffrance.

Nous sommes des ambassadeurs de Christ qui doivent relever le défi !

 

Que Dieu vous bénisse !

 

Sisto OBONDOKO ELLANGUI

Président fondateur d’ASSOC


Téléchargez la Vision d'ASSOC au format PDF Ce fichier a été téléchargé 579 fois